Verre trempé – Difficultés du diagnostic des casses

Dans la plupart des cas de bris, les vitrages rompus ont partiellement ou totalement disparu avant que des examens concernant les causes de leur disparition n'aient été pratiqués.

Il n'est donc pas possible, dans bien des cas, de déterminer l'origine de la casse autrement que par l'observation des dégâts sur les composants voisins moins fragiles encore en place et présentant les traces des mêmes agressions ou en observant méticuleusement les vestiges des parties du vitrage encore en œuvre.

Lire plus

Vidéo d’une casse spontanée par inclusion NiS

Cette caméra de surveillance d'un immeuble de bureaux a enregistré le moment où une inclusion de sulfure de nickel (NiS) casse le vitrage du garde-corps situé en bas à droite de l'écran.

On distingue l'épicentre de fracture à 30 cm du sol et à 15 cm du bord du vitrage par effet de brillance des lignes concentriques qui convergent vers l'épicentre.

Casse spontanée par inclusion NiS d'une cloison séparative

Dans la plupart des cas, on ne constate ces casses que le lendemain et voici ce que l'on peut découvrir le matin lorsqu'il s'agit d'une cloison intégrale en verre trempé de 10 mm d'épaisseur.

 

Casse d'une cloison en verre trempé par inclusion NiS